Déploiement de la supervision avec une ServiceNav Box

1. Conventions

Les conventions suivantes s’appliquent dans ce document.
Warning          Indique que le non respect de l’instruction donnée peut empêcher le bon fonctionnement de l’application.
Warning 2          Indique des instructions spécifiques ou des informations clarifiant le propos.
TipCette icône identifie une astuce.
Champ          Les champs à modifier ou à identifier dans l’application
Important    Information importante
Valeur           une valeur à insérer/modifier dans un champ de l’application

 

2. Objectif

Objectif : Expliquer comment mettre en place la supervision chez un client. Nous partons du principe que la société a déjà été créée dans ServiceNav et si elle est supervisée en mode boitier, ce dernier lui est associé.
La préparation de la ServiceNav Box et des prérequis sur le réseau du client sont décrits dans l’espace de documentation de ce site.

La création d’une société ou d’un site est soit réalisée par le gestionnaire du site de supervision, soit traitée dans la documentation : Gestion des sociétés/sites

L’association d’une ServiceNav Box à une société ou site est traitée dans la documentation de ce site.

La gestion des notifications est une étape importante et intervient seulement après la configuration des remontées. Cette étape est traitée dans la documentation : Mettre en service la notification disponible sur ce site.

3. Préambule

Le déploiement d’un client se passe en 5 étapes :

  1. Configuration des prérequis ServiceNav
  2. Création des comptes de supervision
  3. Ajout des équipements à superviser dans ServiceNav
  4. Configuration des points de contrôle
  5. Création des services utilisateur

4. Configuration des prérequis

Les prérequis sont typiquement les suivants :

  • SNMP installé et configuré sur les équipements à superviser. La communauté employée doit être décrite dans le formulaire d’inventaire de la supervision
  • Avoir un compte du domaine qui est dans le groupe administrateur (sert pour certaines méthodes de supervision d’un serveur Microsoft et utilisé pour l’inventaire)
  • Disposer d’une adresse IP fixe interne, dédiée au boitier de supervision et des informations associées (passerelle par défaut, masque de sous-réseau, serveurs de noms de domaine)
  • Ouverture du port TCP (A demander au support)  de l’intranet du réseau client vers le nom DNS de la plateforme web de supervision (l’adresse de la plateforme ServiceNav est services-box.viadeis.com)
  • L’envoi de messages e-mail (protocole SMTP) doit être autorisé depuis le boitier vers Internet, ou le boitier doit être autorisé à envoyer des messages depuis un serveur relais de messagerie

Afin de pouvoir superviser les équipements, il faut dans certain cas une étape de configuration de l’équipement pour activer le service SNMP.
Pour configurer ces pré-requis sur vos équipements, consulter le manuel du constructeur/éditeur. La configuration de certains pré-requis est décrite également ici :
http://servicenav.coservit.fr/documentation/fiches-utilisateur/

5. Comptes de supervision

Avant de commencer l’ajout d’équipements dans la supervision, nous allons créer les comptes de supervision qui permettront la récupération des informations SNMP, WMI, etc.

Pour cela il faut vous placer sur la société choisie puis dans la section « Configuration » et dans le menu « Général => Comptes supervision ».
Afin de gagner du temps dans le déploiement de la supervision nous allons créer les comptes de supervision : SNMP, Windows – WMI et Windows – Standard.

Comptes de supervision

  • Ajouter un compte de supervision. Les comptes principaux sont :
    a. SNMP
    b. Windows – WMI
    c. Windows – Standard
  • Liste des comptes de supervision existants

Exemple de l’ajout d’un compte de supervision SNMP :

ServiceNav-Ajout-Compte-Supervision-SNMP

  • Sélection du type de compte de supervision à ajouter, ici SNMP
  • Renseigner la communauté SNMP, ici coservit
  • Renseigner le port utilisé pour les connexions SNMP, ne rien remplir si vous utilisez le port par défaut

6. Ajout des équipements à superviser

6.1. Recensement

Afin d’accélérer le déploiement de la supervision, un outil de découverte du réseau est disponible. Il permet de détecter les équipements présents sur la plage d’adressage réseau que vous lui spécifiez répondant au ping et au SNMP.
Pour lancer un recensement aller dans la section « Configuration » puis dans le menu « Equipements => Recensement ».

 

ServiceNav-Nouveau-Recensement

Cliquez sur le bouton « Recenser »

ServiceNav-Recensement-onglet-Lancement

  • Choisir  dans la liste le boitier  qui exécutera la découverte des équipements.
  • Entrer la plage d’adressage réseau sur laquelle nous souhaitons détecter des équipements.

ServiceNav-Recensement-onglet-Compte

  • La communauté SNMP est celle définie dans les comptes de supervision. Si dans l’environnement à superviser il y a plusieurs communautés SNMP utilisées vous pouvez en ajouter en les séparant par une virgule. La ou les communautés permettront de vérifier le pré-requis SNMP nécessaire à la supervision.
  • Le compte Windows – Admin permet de tester le pré-requis de la connexion WMI pour les équipements de type Windows.

Lancement d’un recensement :

  • Cliquer sur le bouton « Valider » pour lancer le recensement.
  • Une barre de progression apparait pour indiquer que le recensement est en cours

Recensement - En cours

Résultat du recensement :

ServiceNav-Recensement-Resultat

La colonne protocole indique si l’équipement répond bien aux pré-requis. Pour tous les équipements les pictogrammes ping et snmp doivent être en vert. Pour les équipements de type serveur Windows le pictogramme wmi doit aussi être en vert. Dans le cas contraire vérifiez les pré-requis et relancez un recensement.
Pour ajouter un équipement à la supervision il suffit de cliquez  sur l’icône de la 1ere colonne
Pour ajouter plusieurs équipements il suffit de les cocher et de choisir l’action « Ajouter à la supervision »

Ajout d’un équipement:
Pour ajouter un équipement cliquer sur l’icône de la 1ere colonne, la fenêtre de configuration suivante apparait.

ServiceNav-Recensement-ajout-equipement

  • Modifier le nom de l’équipement qui sera visible depuis la supervision (si besoin).
  • Modifier l’adresse IP de l’équipement. Il est aussi possible de mettre un nom DNS pour superviser les équipements en DHCP (si besoin).
  • Choix de l’appartenance à un site de la société supervisé.
  • Catégorie de l’équipement. La catégorie de l’équipement détermine les modèles d’équipements possibles.
  • Modèle d’équipement : permet d’associer un groupe de points de contrôle pour cette catégorie d’équipement plus rapidement. La liste représente les modèles disponibles pour la catégorie d’équipement que l’on souhaite superviser. Il faut donc choisir les modèles dont on a besoin.
  • Lorsqu’on clique sur un modèle d’équipement sa description s’affiche permettant ainsi de comprendre les différents points de contrôles qui seront réalisés par ce modèle.
  • Choisir la criticité de l’équipement pour faciliter la gestion des tableaux de bords et des notifications

Une fois les informations générales renseignées on se positionne sur l’onglet « Réseaux »

ServiceNav-Configuration-Equipement-Recencement-carteReseau

 

  • L’ajout de la supervision des interfaces réseaux peut se faire soit en fonction de l’ID SNMP ou en fonction de leur nom SNMP. Il est recommandé d’ajouter les interfaces avec leur « nom SNMP » pour les switchs et pour les machines virtuelles avec bascule automatique d’hyperviseur (vMotion, Live Migration, etc…).
  • Sélectionner les interfaces à ajouter. Par défaut les interfaces en statut « UP » et avec une adresse IP sont sélectionnées. Pour les équipements de type switch toutes les interfaces « UP » sont sélectionnées.
  • Statut de l’interface vert = « UP », rouge = « DOWN », par défaut les interfaces UP arrivent en premier dans la liste.
  • Lors du survol de la ligne un crayon apparait pour pouvoir éditer le nom que prendra le service unitaire dans la supervision.
  • Les informations n’étant pas rafraichies périodiquement il est conseillé de relancer un recensement avant d’ajouter des équipements si celui-ci date de plus de 24h.

Une fois les informations de réseaux renseignées on se positionne sur l’onglet « Disques / Partitions »

ServiceNav-Configuration-Equipement-Recencement-partition

  • Sélectionner les partitions de disques à ajouter. Par défaut toutes les partitions sont sélectionnées.
  • Taux d’utilisation de la partition lors du recensement.
  • Lors du survol de la ligne un crayon apparait pour pouvoir éditer le nom que prendra le service unitaire dans la supervision.
  • Les informations n’étant pas rafraichies périodiquement il est conseillé de relancer un recensement avant d’ajouter des équipements si celui-ci date de plus de 24h.
  • Cliquer sur « Valider » pour ajouter l’équipement à la supervision.

 

Ensuite nous allons dans la liste des services pour affiner la configuration.
Pour ce faire aller dans la section « Configuration » puis dans le menu « Services => Liste ».

ServiceNav-Configuration-Services-Liste

 

Liste : Zone de filtrage en fonction du nom, modèle de service, criticité et/ou notification
Boutons d’actions (+ Ajouter, Dupliquer, etc …) de configuration possibles à réaliser sur les services unitaires.
Le résultat afficher représente l’ensemble des services unitaires associés à l’équipement « RADIOLOGIE»
Sélectionnez un service unitaire  pour le configurer spécifiquement.

Configuration spécifique du service unitaire :
Vous pouvez dans l’onglet Informations générales changer le nom, le modèle, sa criticité et sa description.

ServiceNav-Configuration-Services-Liste-Configuration-Service-Onglet-General

Définition des informations générales du service unitaire :

  • Modèle de service utilisé
  • Nom du service visible dans la supervision
  • Criticité du service unitaire, elle peut être Haute Moyenne ou Basse
  • Description du modèle de service sélectionné permettant d’expliquer le contrôle qu’il effectue et quels sont ses paramètres à configurer pour le réaliser.
  • Consigne opérationnelle
  • Documentation (Lien vers une page web par exemple)

Pour faire en sorte que les remontées d’informations de ce point de contrôle fonctionnent il faut aller configurer ses arguments ainsi que la période de contrôle sur laquelle on souhaite superviser ce point de contrôle.

ServiceNav-Configuration-Services-Liste-Configuration-Service-Onglet-Control

Définition de l’onglet Disponibilité et contrôle :
1) Renseigner l’objectif du taux de disponibilité souhaité (en fonction d’une plage horaire)
2) Choisir la plage horaire sur laquelle sera calculé le taux de disponibilité.
3) Choisir la plage horaire sur laquelle la supervision du service unitaire aura lieu. Attention : elle doit être identique ou englober la totalité, de la plage horaire définie pour le calcul du taux de disponibilité.
4) Indiquer si l’on utilise un compte de supervision pour récupérer les informations. Quand c’est le cas on peut soit choisir avec l’option « Non » d’utiliser le compte de supervision configuré au niveau de l’équipement, du site de rattachement de l’équipement, ou d’un site supérieur dans l’arborescence des sites. Si on choisit l’option « Oui » il faudra alors renseigner le compte de supervision souhaité pour ce point de contrôle. Pour plus d’information vous pouvez vous référer à la documentation sur les comptes de supervision.
5) Rentrer les paramètres nécessaires à la récupération des informations par la supervision.
6) Information sur l’argument sélectionné.
7) Choisir un intervalle de temps entre deux vérifications (exprimé en minutes), ou laissez les valeurs par défaut.

Refaire cette étape tant pour les services nécessitants une configuration.

Il est possible que vous ayez besoin d’ajouter un équipement manuellement sans passer par le recensement. Pour cela suivez la procédure 6.2 Ajout manuel d’un équipement.
Vous pouvez aussi ajouter des services unitaires de façon manuelle. Pour cela suivez la procédure 6.3 Ajout manuel d’un service unitaire.
Si ce n’est pas votre cas vous pouvez directement passer à la génération de la configuration de la ServiceNav Box en 6.4. Génération de la configuration.

6.2. Ajout manuel d’un équipement

Pour ajouter un équipement placez-vous dans la section « Configuration » puis dans le menu « Equipement > Liste »

ServiceNav-Configuration-Equipement-Liste-AjoutEquipement

Cliquer sur « + Ajouter  » : une fenêtre de configuration s’ouvre.

Renseigner les informations générales

ServiceNav-Configuration-Equipement-Ajout-InfoGenerale

1)    Entrer le nom de l’équipement que vous souhaitez ajouter à la supervision
2)    Entrer son adresse IP ou bien son nom DNS
3)    Affiner si nécessaire son appartenance à un site
4)    Affiner si nécessaire sa catégorie d’équipement
5)    Choisir depuis quelles Box il sera supervisé
6)     Associer les modèles d’équipement dont il a besoin
7)    Définir sa criticité au sein du système d’information
8)    Décrire le rôle de cet équipement au sein du système d’information

Cliquer sur l’onglet « Disponibilité et contrôles ».

ServiceNav-Configuration-Equipement-Ajout-DispoControle

  • Renseigner l’objectif du taux de disponibilité souhaité (en fonction d’une plage horaire)
  • Choisir la plage horaire sur laquelle sera calculé le taux de disponibilité.
  • Choisir la plage horaire sur laquelle la supervision du service unitaire aura lieu. Attention : elle doit être identique ou englober la totalité, de la plage horaire définie pour le calcul du taux de disponibilité.
  • Définir l’intervalle de temps entre deux vérifications par le système de supervision

Cliquer sur l’onglet « Relation ».

ServiceNav-Configuration-Equipement-Ajout-Relation

  • Choisir le groupe d’équipement dont il fait parti si besoin. (Non fonctionnel dans cette version)
  • Définir ses équipements parents du point de vue de la ServiceNav Box
  • Choisir les équipements enfants du point de vue de la ServiceNav Box
  • Valider la création de l’équipement

Les parents et les enfants d’un équipement sont des équipements qui doivent toujours être supervisés par la même ServiceNav Box que l’équipement en question.

 

NB : Après l’ajout d’un équipement vérifier qu’il ne faut pas faire de configuration spécifique pour ses services unitaires (voir l’étape: « Configuration spécifique du service unitaire » dans la documentation : « Déploiement de la supervision avec une ServiceNav Box »).

6.3. Ajout manuel d’un service unitaire

Pour ajouter un service unitaire sans passer par les modèles d’équipement il faut se rendre dans la section « Configuration» puis dans  « Service > Liste ».

ServiceNav-Configuration-Service-Ajout

Cliquer sur « + Ajouter » : une fenêtre de configuration s’ouvre.

Renseigner les informations générales

ServiceNav-Configuration-Service-Ajout-InfoGenerale

  • Choisir le modèle de service adapté au contrôle que l’on souhaite effectuer
  • Entrer le nom du service unitaire que vous souhaitez ajouter à la supervision
  • Définir sa criticité au sein du système d’information
  • Décrire dans Description le rôle de ce service unitaire au sein du système d’information

Cliquer sur l’onglet « Disponibilité et contrôles »

ServiceNav-Configuration-Service-Ajout-DispoControle1

  • Renseigner l’objectif du taux de disponibilité souhaité (en fonction d’une plage horaire)
  • Choisir la plage horaire pour la période de disponibilité sur laquelle sera calculé le taux de disponibilité.
  • Choisir la plage horaire pour la période de contrôle sur laquelle la supervision du service unitaire aura lieu. Attention : elle doit être identique ou englober la totalité, de la plage horaire définie pour le calcul du taux de disponibilité.
  • Rentrer les paramètres nécessaires à la récupération des informations par la supervision. (Dans cet exemple : Seuil d’alerte, Seuil Critique, Port)
  • Choisir un intervalle de temps entre deux vérifications (exprimé en minutes), ou laissez les valeurs par défaut

Cliquer sur l’onglet « Relation »

ServiceNav-Configuration-Service-Ajout-Relation

  • Choisir les équipements sur lesquels on souhaite appliquer ce service unitaire. Cela permet de le déployer plus rapidement.
  • Valider une fois le choix du ou des équipements fait.

NB : Ne pas oublier de générer la configuration pour qu’il soit connu de la ServiceNav Box

6.4. Génération de la configuration

Se positionner dans la section « Configuration » puis dans le menu « Général > Génération»

ServiceNav-Generation-Boitier

Cette page indique les ServiceNav Box qui ont besoin de mettre à jour leur configuration. Seul les ServiceNav Box à mettre à jour et celles que vous pouvez administrer sont visibles dans cet onglet.

  • Cliquer sur le bouton « Appliquer » pour mettre à jour la configuration et commencer la supervision.

Une pop-up arrive en bas à droite de la page pour confirmer que la configuration de la ServiceNav Box est bien envoyée pour mise à jour.ServiceNav-Generation-Boitier-Demande

 

7. Vérification des remontées

Se positionner dans la section « Supervision » puis dans le menu « Exploitation technique »

ServiceNav-Supervision-Exploitation

Pour accélérer les premières remontées il est possible de faire lancer un contrôle immédiat. On filtre sur l’état indéterminé (bleu) puis on sélectionne les points de contrôle :

ServiceNav-Supervision-Exploitation - aide

1) On filtre sur l’état indéterminé, puis valider en cliquant sur « Rechercher »
2) On sélectionne tous les éléments en statut indéterminé à l’aide du filtre de recherche.
3) Puis on clique sur « Lancer un contrôle »

Pour voir si les données de supervision remontent bien il faut actualiser les données en cliquant sur l’icône : rafraichissement manuel  il est aussi possible de passer la page en rafraichissement automatique en cliquant sur le bouton play rafraichissement automatique: qui passera alors en vert . Le bouton d’arrêt du rafraîchissement permet d’arrêter l’actualisation automatique de la page.
Une fois le premier contrôle de chacun des éléments effectués il reste dans certains cas des services unitaires en statut inconnu. Ces services unitaires nécessitent une configuration spécifique qui ne peut être connue uniquement après un premier contrôle, exemple : le trafic réseau.
Le trafic réseau a besoin d’être configuré en fonction d’un numéro d’interface qui sera connu uniquement après le premier contrôle car les numéros d’interface varient en fonction du type d’équipement, modèle, système d’exploitation, …

Voici comment procéder pour terminer la configuration des points de contrôle.

1) Changer les paramètres de filtrage et valider en cliquant sur « Rechercher »

ServiceNav-Supervision-Exploitation - inconnu

2) Choisir un service unitaire en inconnu pour terminer sa configuration.

Pour générer la configuration de la ServiceNav  Box, il faut revenir à l’étape 6.4 Génération de la configuration ou cliquez sur la popup qui apparaît en bas à droite. Attention cette popup ne s’affiche pas plus de 5 secondes.

ServiceNav-Envoyer-Boitier-Demande

 

8. Création et configuration des services utilisateurs

Cette étape est traitée dans la documentation « création d’un service utilisateur », elle y explique les règles, et les bonnes pratiques. Nous rappelons que l’objectif des services utilisateur consiste à refléter le fonctionnement des services informatiques consommés par les utilisateurs pour la production de l’entreprise.

Facebook
Google+
Google+
http://servicenav.coservit.fr/documentation/deploiement-de-la-supervision-avec-une-servicenav-box/
Youtube
Youtube
LinkedIn